De Mexico à Teotihuacan : Deux grandes cités de leur temps

Me voilà arrivé à Mexico, 23 millions d’habitants et la pollution qui va avec en forme de brume permanente.

A première impression est celle d’une ville « bordélique » :

  • Pas ou peu de respect de la signalisation, des policiers sont justement positionnés à certains carrefour pour faire respecter  la signalisation.  Ici, en gros, c’est celui qui forcera le plus qui passera quitte à ce que la tôle frotte, d’ailleurs le chauffeur de mon taxi m’en a fait la démonstration et c’est très sportif même en tant que passager.
  • Et des vendeurs sur TOUT les trottoirs qui t’accostent pour essayer de te vendre tout et n’importe quoi, ça va de la nourriture (maïs grillé, beignets, etc..) au vêtements et autres accessoires de téléphone.

Après cette première découverte, place à la visite plus en profondeur. Enfin de deux quartiers surtout :

  • Viejo Mexico d’abord, juste à coté de mon auberge, avec ses vielles églises, sa cathédrale et son Palacio Nationale qui encadre la 3ème plus grande place au Monde. Assez impressionnant je suppose mais pas cette semaine car il y a la fête du livre et toute la place est remplie de tentes ou se trouvent des stands et autres expositions de livres, du coup ça gâche un peu l’impression de grandeur.  Le palacio de Bellas Artes est lui aussi très impressionnant, faisant office de gigantesque opéra entre autres. Il y a aussi toutes ces ruelles avec des façades de bâtiments typiquement mexicaines.
  • Coyoacan pour continuer, situé à 10 km de mon auberge. Et ici c’est le calme et la douceur de vivre qui y règne. C’est moins bruyant, beaucoup moins de gens dans les rues et plus typique. La place ou se trouve l’église Santa Catarina est un petit bijou de calme et de bonheur quand on vient de passer par la cohue du Centre ville et la circulation de voitures, camions et bus sans fin.

 

Une bonne grosse journée qui se termine par un dodo mérité et surtout réparateur car le lendemain c’est direction Teotihuacan et ses pyramides.

Un peu d’histoire d’abord : ses début remontent à l’an 250 avant J.C. A son apogée elle à comptée environ 70 000 habitants, c’était le centre névralgique de la région avant sa chute en l’an 700 pour beaucoup de raisons (politique, économique…).

Donc me voilà à Teotihuacan, enfin plus précisément à l’ancienne cité précolombienne. Le bus aller/retour et l’entrée du site me sont revenues à 8 euros, vraiment pas cher pour ce que j’ai pris dans les yeux.

  • Arrivée 11h, et direction le temple de Quetzalcoath (le fameux serpent à plumes) composé d’une cour et d’une petite pyramide au fond avec des sculptures de serpents entre autres.
  • Retour sur l’Avenue des Morts, une rue de 4 km de long  orientée Nord/Sud avec à son extrémité nord la Pyramide de la Lune.
  • Je quitte cette avenue pour la Pyramide du Soleil, la plus grande pyramide du site. Et elle est très impressionnante, encore plus la montée des marches à pique. Mais la vue de son sommet est à couper le souffle et l’effort en vaut la peine.
  • Pour finir direction la Pyramide de la Lune tout au bout de cette Avenue des Morts. Celle-ci ne peux pas s’escalader jusqu’au sommet, pas grave. La vue est tout aussi magnifique avec l’Avenue des Morts en face, la Pyramide du Soleil sur la gauche et une multitude d’édifices le long de l’Avenue.

Expliqué comme ça, ça ne parait pas très impressionnant mais les photos vous ferons changer d’avis.

Samedi ce fût pluie toute la journée donc repos avant le départ dimanche direction le sud et Puebla plus précisément.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s