De Auckland à Wellington – Une longue descente le long de la Côte Ouest (1ere Partie)

Après avoir passé deux jours à Auckland me voilà reparti direction le Sud.

Mon premier stop se fera à Raglan, village reconnu dans le monde entier pour ses bonnes vagues de surf…Une fois descendu du bus ma première prioirité a été de trouvé un logement, sachant que l’auberge du jeunesse du village est pleine…Finalement je trouve une place dans une auberge dans les collines, 8 km du centre-ville. Après avoir penser mourir sous le poids de mon sac si je devais y aller à pied j’apprends qu’une navette vient en ville vers 13h30, parfait j’ai le temps de faire les courses avant de me faire emmener au milieu de nul-part. Et franchement je ne serais pas déçu du cadre, au milieu de la forêt, dans les collines, des plages justes à quelques centaines de mètres.

Le premier jour j’en profite pour faire le tour des baies et voir qu’il y a énormément de gens qui sont entrain de surfer.

Le lendemain je pars pour une rando jusqu’au sommet du Karioi, une petite montagne surplombant la côte et les terres. Au pied de cette petite montagne se trouve des gorges superbes, immenses, l’impression de Jurassic Park (oui encore, pas de ma faute, c’est mon film préféré…). Sachant qu’il a plu en fin de nuit je peux vous dire que le terrain est glissant, boueux et les arbres et autres fougères bien trempés. Ça ajoute un coté plus amusant à cette ascension, pas si difficile mais qui par endroit se transforme en escalade voir même en numéro d’équilibriste quand tu dois passé sur une crête bien glissante. Le vue en haut sera sympathique même si les nuages bloqueront une partie de la vue sur la côte alors que du côté des terres c’est plutôt dégagé.

La descente se fera rapidement, au pas de course même, enfin jusqu’à ce qu’un rocher arrête mon genou en pleine course, dommage me reste 10 km à faire en boitant… Au final rien de bien méchant, le lendemain je pouvais marcher sans peine..

Après Raglan je passe à Hamilton pour voir un match de rugby entre les 2 derniers demi-finalistes du Super 15 (le championnat de l’Hémisphère Sud regroupant des équipes d’Australie, Afrique du Sud et Nouvelle-Zélande), Chiefs – Crusaders .

Avant le match je passe l’après-midi aux Jardins d’Hamilton, élus les plus beaux de Nouvelle-Zélande en 2014. La balade est agréable, avec le soleil ça aide, des petits étangs jalonnent le parc. Mais la partie la plus intéressante est celle où les jardiniers ont recomposés des jardins typique de différents pays et différentes époques :

– Le Jardin Japonais

– Le Jardin Anglais

– Le Jardin de Chine

– Le Jardin des Indes (mon préféré avec toutes ses couleurs)

– Le Jardin de la renaissance Italienne

– Le Jardin Maori

– Les Jardins Tudor

Avec les jardins il y a aussi 3 serres avec énormément de plantes exotiques, allant de plantes tropicales jusqu’aux cactus et autres plantes grasses.

Après avoir visité tout ça, je comprend pourquoi ces jardins ont étés élus les plus beaux du pays.

Et petite anecdote, à la sortie de ma visite j’ai rencontré un vigile qui vient du Congo. Il a deviné que j’étais français grâce à mon magnifique accent lorsque que je lui ai parlé anglais. Il est arrivé ici il y a 5 ans pour fuir l’insécurité et les violences de son pays. La-bas il était professeur en université mais ici il doit faire des p’tits boulots pour survivre, sachant qu’il est arrivé avec sa femme et ses 2 enfants….

Bref après cette rencontre originale (première que je rencontre un Congolais ici) direction le match de rugby tant attendu. Dans les rues tout le monde ou presque porte un maillot des Chiefs (l’équipe locale, sachant que les Crusaders sont de Christchurch). L’ambiance est sympa et monte en même temps que le score devient de plus en plus ample pour les Chiefs. Le match finira sur le score de 40-16. Au moins je ne me suis pas ennuyé pendant le match.

New Plymouth, ma prochaine étape, non loin du Mont Taranaki.

La ville se trouve en bord de mer et est assez agréable. Il y a pas mal de choses à y faire dont une balade le long de la mer. On passe de plages caillouteuses à un port industriel puis à de magnifiques plages de sable noir pour finir pour l’ascension d’une colline qui donne une vue imprenable sur la côte..Et on peut aussi avoir une belle vue sur le mont Taranaki (ma prochaine grosse ascension), malheureusement il était très souvent la tête dans les nuages.

Après quelques jours à New Plymouth je me décide enfin à partir à l’assaut de la grosse bête du coin, le Mont Taranaki. La navette coutant un truc comme 35 €, pour y aller je décide de faire du stop, beaucoup plus économique. Et finalement pas beaucoup moins rapide, la seule différence c’est que j’ai du trouver 3 chauffeurs différents pour réussir à faire les 30 km jusqu’au pied du volcan. Je suis même tombé sur un fermier qui allait voir ces bêtes dans un près, il m’a du coup avancé un peu. Mais alors pour communiquer avec ça a été sportif, son accent était presque incompréhensible et il mangeait la moitié de ses mots..

Bref me voilà au pied du volcan, 8h pour faire l’ascension et redescendre qu’il y a marqué sur le panneau…Finalement faudra seulement 4h mais qu’est-ce que c’était galère l’aller. Pas un seul moment pour te reposer avec du plat, ça montait tout le temps, une partie c’était même dans des cendres/gravillons, tu faisais un pas en avant et tu reculait de trois et ça pendant presque 1 heure….Mais bon ça en valait la peine, après avoir traversé les nuages j’arrive sur une plaque de neige éternelle, au milieu du cratère, sympa pour s’amuser avec faire de la luge (sans luge…). Quand à la vue, au dessus des nuages, c’est féérique. Par endroit on réussit quand même à voir le sol quand les nuages se dissipent. J’en profite pour déjeuner là-haut, c’est pas tout les jours qu’on peut apprécier une vue comme ça.

La descente sera, elle, beaucoup plus rapide. La partie dans les cendres se faire en courant/glissant, de quoi tomber plusieurs fois mais qu’est que c’est marrant. Une fois arrivé en bas, les nuages ont totalement envahis le Mont, il était temps de partir.

 Retour en stop à New Plymouth, juste eu besoin d’un seul chauffeur cette fois, me dépose en centre-ville. Ça sera repos bien mérité pour le reste de la journée et lessive aussi car j’ai plus rien à me mettre.

Voilà pour la 1ere partie de ma descente vers Wellington et l’Île du Sud. A Bientôt pour la suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s