Tout là haut au Laos

Passage de frontière rime avec pot-de-vin ici.

Je me retrouve donc au poste frontière de Tay Trang (Vietnam)/Pang Hok (Laos). Après avoir payé mon visa, 30 dollars US, je rempli le formulaire, donne mon passeport et une photo aux fonctionnaires. Ensuite, et c’est là que ça devient marrant, je suis trimballé de guichet en guichet pour au final payer des bakchichs à un fonctionnaire mettant un coup de tampon à mon passeport (dur effort de mettre ce coup de tampon) et au deux douaniers qui doivent me le rendre.

Au total ça n’aura couté que 4 dollars US mais c’est toujours un peu frustrant de se faire extorquer de l’argent. J’aurais bien évidemment pu refuser de payer mais à part perdre la matinée à parlementer et tout ça pour seulement 4 dollars, ça n’en valait franchement pas la peine…

DSC01029

Maintenant direction Luang Namtha, à l’ouest du pays, proche de la frontière avec la Chine et la Thailande. Petite ville loin de tout mais surtout point d’entrée pour le Nam Ha Protected Area, une zone où la jungle est protégée de la déforestation organiser par la Chine au nord du Laos.

Je passe 2 jours dans cette « jungle ». Beaucoup de chaleur et d’humidité. Je ne verrais aucun animal, pas même un singe. Mais je traverserais une forêt de bambous, verrait un nombre hallucinant de papillons qui parfois auront la taille de mes deux mains réunis et quelques beaux spécimens de fleurs locales.

Le soir je partagerais la maison du chef de village de la tribu des Lanten, une immersion rapide au cœur de la vie dans la jungle. Les Lanten sont un peuple originaire de Chine.

Ici la plupart des maisons sont en bambous et couvertes de feuilles de palmiers. Pour vivre ils déforestent une partie de la jungle pour y planter des bananiers, du riz, des pastèques où bien tout autre chose qui peut pousser ici.

Après deux jours dans la jungle et un bus de nuit me voilà à Luang Prabang. Petite ville connue pour ses dizaines de temples bouddhistes et sa procession matinale où les moines reçoivent des offrandes de personnes dans la rue.

La ville est entourée de deux rivières dont le fameux Mekong, voir cette eau est agréable car ici il fait extrêmement chaud et humide.

DSC01216

Une colline au milieu de la ville avec un temple au sommet permet d’avoir une vue sur les environs. Et d’en haut on s’aperçoit les toits et les palmiers qui les encerclent, ce qui donne vraiment un dimension tropicale et conviviale à la ville..

Le soir je passerais au marché artisanal, qui à la base à été créé en 2002 et ne devait durer que quelques semaines, finalement plus de 10 ans après il est toujours là…

Après une journée ici il est temps de continuer mon périple vers le sud et Phonsavan. La route pour y accéder est une route de montagne sinueuse, une joie que de se retrouver sur un strapontin qui se ferme plus où moins à chaque virage…

Phonsavan n’est pas une ville très intéressante en elle-même mais c’est le point d’accès à la Plaine des Jarres. Comme son nom l’indique bien, autour de Phonsavan se trouve plusieurs sites qui regroupe des dizaines de jarres géantes. Ces jarres auraient servies d’urnes funéraires il y de ça plusieurs milliers d’années (mais ce n’est qu’une hypothèse parmi tant d’autres).

Le site numéro 3 est le plus loin de la ville, environ 35 km. Il se trouve au milieu de rizières et ici les jarres sont abritées sous des arbres.

DSC01294DSC01304

Le site numéro 2 est pour moi le plus beau, les jarres se trouvent sur une colline au milieu de champs vert et de rizières, l’impression de découvrir un site inconnu du monde dans un paradis…

DSC01314 DSC01311

Et enfin le site numéro 1, là où tout le monde va. C’est le site qui comporte le plus de jarres et surtout la plus grosse faisant 3 m sur 3 m, un mastodonte..

DSC01323 DSC01328

A bientot pour la suite de ma descente du Laos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s