Le Cambodge : des dauphins, une capitale et des galères

Le passage de la frontière se fait sans encombres, en 20 min c’est plié.

Une fois payé les fameux pots-de-vin aux douaniers Laotiens, le reste se fait dans la légalité et le plus long c’est de faire la demande de « visa à l’arrivée » au poste frontière du Cambodge.

DSC01639 DSC01633 DSC01635

J’arrive dans la soirée à Kratie, après avoir eu 4h d’attente et 4h de minibus sur des routes défoncées.

La chose qui marque c’est que les distributeurs ne fournissent que des dollars US et généralement tu paye en dollars et ils te rendent la monnaie en Riel (monnaie du Cambodge)…

Le lendemain matin, location de vélo et c’est parti pour 15 km jusqu’à l’embarcadère où les pirogues partent pour voir les fameux dauphins d’eau douce. Je croiserais une seule autre pirogue le temps que j’observerais les dauphins. Et franchement c’est très facile d’en voir. Sûr l’heure que je passerais sur la pirogue les dauphins se montreront à de multiples reprises, parfois juste à coté de la pirogue, s’amusant ou chassant. C’est vraiment un magnifique ballet que d’assister à ça, même si un gros orage vient rajouter un peu d’eau à l’humidité ambiante.

DSC01661 DSC01653 DSC01654

Après une matinée dauphins ça sera une après-midi bus pour aller jusqu’à Phnom Penh, la fameuse capitale du pays. Je logerais non loin du Mékong, dans une petite auberge bien sympa (Dolphin Hostel).

Les points marquants de ma visite de la ville sont le Palais Royal que je ne verrais que de l’extérieur mais il parait que l’intérieur est composé de jardins reposants et de bâtiments magnifiquement ornés.

DSC01674

Le marché de Psar O Russei, un marché où on trouve de tout et en gros, de la bouffe en passant par tout ce qui est bricolage et tout ce qui est étoffes et autres vêtements. D’ailleurs c’est ici que je vais retrouver la même casquette que j’avais au Vietnam et que j’ai malencontreusement oublié dans un coin paumé du Laos. Cette fois j’en prendrais 3 (différentes) pour assurer mon coup ( à 3 dollars la casquette…).

DSC01723 DSC01724

Et pour finir, le Musée Tuol Sleng, le musée sur le génocide orchestré par les Khmers Rouges sur la population du Cambodge.Ce musée était à la base une école que les Khmers Rouges on transformés en prison (sachant que l’école était interdite sous le régime de 1975 à 1979).

DSC01689

DSC01702

DSC01695 DSC01705

On y apprend les moyens de tortures qu’avait les Khmers Rouges (tous plus violents les uns que les autres), entre pendaison par les bras dans le dos, doigts coupés, semi-noyade et j’en passe.

DSC01701DSC01693

Il y a aussi des photos des personnes qui ont été enfermées ici, et seulement quelques dizaines en sont sorties en vie alors que des dizaines de milliers y on été exécutées.

DSC01697DSC01707

Au final environ 1,5 millions de Cambodgiens ont été tués par le régime de Pol-Pot en seulement 4 ans, finalement mit à terre par l’armée vietnamienne…

Un lieu d’histoire où l’on peut se rendre compte de la barbarie de l’Homme…

Les jours suivant seront des jours de poisse pour moi. Je descend donc en bus à Koh Kong pour faire un trek dans la jungle. Mais avant je loue un vélo pour me balader un peu, manque de chance la selle se casse, je m’écrase par terre et m’écorche le côté droit. Et en plus de ça mon appareil photo était dans ma poche droite évidemment…Appareil photo mort donc. J’abandonne l’idée du trek vu que je galère un peu avec mes mains écorchées et ma cheville abimée.

Après réflexion je me dis que j’irais bien sur une île pour décompresser un peu et me remettre de cet incident. Direction donc Koh Rong, je prend le bus pour changer de ville avant de prendre le bateau. Malheureusement pour moi je n’aurais pas l’occasion de prendre le bateau et de passer du temps sur cette île. En descendant du bus je vais pour récuperer mon sac qui était en soute sauf qu’il se trouve totalement imbibé d’essence et donc toutes mes affaires à l’intérieur le sont aussi (décidément l’Asie c’est le continent des premières fois…). J’abandonne donc l’idée d’aller me relaxé et prend le bus suivant pour Phnom Penh. La-bas j’en profiterais pour me poser quelques jours (ce n’est pas une ile paradisiaque malheureusement), nettoyer mes affaires et trouver un appareil photo de remplacement (finalement le même que j’avais pour seulement 45 dollars).

Je me retrouve à Sambor Prei Kuk pour continuer mon voyage. C’est un site qui regroupe une centaine de temples de la période Pré-Angkor, datant du 7ème au 10ème siècle.

Ce site se compose de 3 principaux groupes qui ont chacun des murs autour et un grand temple au centre d’environ 20m de haut. Des tours plus petites se trouvent tout autour du temple central.

En se baladant on tombe sur des temples isolés au milieu de la jungle dont certains ont des arbres qui leur poussent dessus, c’est du plus bel effet.

Quelques temples servent encore et sont utilisés pour se recueillir par les locaux.

DSC01848 DSC01788 DSC01789 DSC01798 DSC01800 DSC01819 DSC01845

Maintenant direction Siem Reap et les temples d’Angkor pour voir un des joyaux de ce Monde. A bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s