Birmanie – C’est parti pour l’aventure

Et voilà, c’est parti pour l’aventure.

Le passage de la frontière est le plus facile que j’ai eu à faire en Asie. Une fois à Mae Sot, direction le poste frontière, un coup de tampon des autorités thaïlandaises et une traversée du « pont de l’amitié » plus tard me voila en Birmanie. Sachant que j’ai demandé mon visa à Bangkok, je n’ai pas de soucis à me faire, juste une feuille de renseignements à remplir, et un peu de change par la même occasion et on me tamponne le passeport. Facile je vous dis.

DSC03171 DSC03166 DSC03168

Après avoir fait mon entrée officielle en Birmanie je cherche les fameux breaks qui font le trajet jusqu’à Hpa-An, seulement les jours pairs en juin (les jours impairs ils font le trajet inverse, Hpa-An/Myawaddy).

La route étant trop petite, c’est la seule solution en attendant que la nouvelle route à 2 voies soit ouverte (l’ouverture devait avoir lieu en janvier 2015…). Par endroit, sachant que la saison des pluies à commencée il est possible de s’embourber, ce que mon chauffeur n’a pas hésité à faire, il a donc fallu pousser avec l’aide d’un birman pour s’en sortir.

Le paysage est vraiment sympa, la route serpentant pendant 2 heures au milieu des montagnes. Quelques check-points où l’on doit montrer son passeport et le chauffeur s’acquitter d’une « taxe » de passage plus que douteuse sont disséminer sur la route.

DSC03185 DSC03182 DSC03183

J’arrive à Hpa-An, me trouve une petite guesthouse sympa (Sae Brothers) et me renseigne pour un bus pour ma destination suivante. En soirée je vais profiter du coucher de soleil au bord de la rivière, magnifique.

DSC03201

Le matin direction Zwekabin Mountain, un site sacré, ou se trouve plus de 1 000 boudhas à la base de la montagne et des stupas à son sommet.

L’ascension me prend environ 1h, la vue sur les environs est magnifique. Des rizières, des collines, tout qui commence à reverdir (avantage de la saison des pluies), des stupas dorées que l’on aperçoit au loin peu importe où on regarde et des nuages accrochés au sommet qui gâche un peu la vue mais qui bloque aussi le soleil.

DSC03220 DSC03240 DSC03259 DSC03216 DSC03256

L’après-midi je prends le bus pour Nimpun, un village qui se trouve non loin de la pagoda de Kyaiktiyo. Un rocher en suspension plus que précaire qui est un lieu saint et le 3ème plus important en Birmanie.

La route entre Nimpun et le fameux rocher est comme une attraction : ça monte, ça descend, les voisins sont malades, on a la barbe au vent et tout ça dans la benne d’un camion.

DSC03313 DSC03285

Une fois en haut, la vue sur la vallée est splendide. Quant au rocher, il est assez intriguant, on se demande comment il peut tenir debout depuis si longtemps, un mystère qui ajoute encore plus au côté mystique de l’endroit pour les boudhistes.

DSC03304 DSC03297 DSC03295

Après les montagnes et les rochers me voila à Yangon, ancienne capitale de la Birmanie.

Ma matinée sera consacrée à la recherche d’un ticket de bus pour aller à la plage, Ngapali. Une fois le ticket trouvé, je visite un peu la ville.

La fameuse Shwedagon Pagoda, la plus grande pagode au monde, et effectivement elle est pas petite.

DSC03353 DSC03354

Ensuite je vadrouille en ville, une ville qui me rappelle un peu La Havane par ses bâtiments à l’architecture coloniale totalement délabrés.

DSC03346 DSC03319 DSC03339 DSC03344

Et pour finir je me prendre une de ses fameuses averses tropicales sur la tête, saison des pluies oblige, en 2 min je suis trempé. J’avais réussi à les éviter jusque-là mais fallait bien que j’y passe au moins une fois.

DSC03359

La mer, la plage, ça faisait très longtemps et ça fait pas de mal. Me voila à Ngapali pour une petite baignade.

Le trajet pour y arriver est sportif, à travers montagnes déboisées, rizières et le tout sur des routes faites pour vous secouer comme il faut..

DSC03377 DSC03360

Après ça il est temps de profiter de cette plage, je suis seul avec quelques locaux qui passent de temps en temps. Un vrai paradis qui fait du bien.

DSC03414 DSC03427

Après en avoir bien profiter il est temps de repartir pour ma prochaine destination, Mrauk U (qu’il faut prononcer Miaou, comme le chat) qui se trouve totalement perdu au fin fond de la Birmanie. Pour y accéder c’est par des routes encore pire que celles pour arriver à Ngapali et le tout de nuit. Évidemment le bus étant vraiment pourri y a pas moyen de dormir, heureusement on arrive à 2h du matin. Le temps de trouver une guesthouse et dodo bien mérité.

A très vite pour la suite magnifique de ce voyage en Birmanie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s