Les Rocheuses

Nous voila en route pour descendre jusque dans les Rocheuses, en passant par Dawson Creek, point de départ (ou d’arrivée) de l’Alaska Highway. On profite des paysages sauvages (montagnes, lacs et jolies vallées), de la faune abondante (beaucoup d’ours, quelques élans et nos premiers caribous canadiens!) et de la flore.

En direction du sud, on retrouve les paysages de plaines de l’Alberta, les centres commerciaux et les nombreux camions. On passera par Fort St John et son derrick de 40 mètres de haut, Dawson Creek et son « Mile 0 » de l’Alaska Highway et Grande Prairie et son immense zone commerciale.

On arrive à Jasper, accueillis par un beau Wapiti. Le paysage est vraiment beau malgré la fumée omniprésente (due au feux de forêt en Colombie-Britannique).

Après avoir visité la ville de Jasper, on passera par le Maligne Canyon, impressionnant. Puis par le Maligne Lake et le Medicine Lake, qui sont réputés très beau mais qu’on verra très peu à cause de la fumée.

Après une déjeuner sous la grêle, on part pour une belle randonnée au Mont Edith Cavell, une montée dans les prés alpins, et sa faune locale (dont des tonnes de marmottes et de vidéos…), puis de superbes vues sur le glacier et les montagnes alentours.

On empreinte la fameuse « Icefield Parkway », reconnue pour ces paysages impressionnants. On fera de nombreux arrêts dont les chutes Athabasca et Sunwapta, puis au Chainon Parker pour une vue sur le glacier Saskatchewan, le champ de glace Columbia. Le lendemain, au parc de Banff, le soleil essaiera de percer l’épaisse couche de fumée en donnant une lumière très particulière sur le Canyon Mistaya.

Puis on part pour une randonnée jusqu’aux chutes du glacier Bow. Une randonnée qu’on a beaucoup apprécié, lac bleu intense, canyon, vallée, chutes et glacier en quelques heures de marche!

On fini notre parcours sur l’Icefield Parkway par un passage au très (trop?) célèbre lac Moraine, puis au lac Louise. On essaiera de quitter un peu les flots de touristes en partant sur des randonnées, une réussite pour les lacs Consolations. Mais un échec pour la randonnée la plus connue de Banff, la plaine des Six Glaciers.

On repasse en Colombie Britannique pour visiter le parc de Yoho, moins fréquenté mais tout aussi beau. Après un passage au lac Emerald et aux chutes Takakaw (deuxième plus haute du canada), on se lancera dans une « petite » randonnée de 21km, une des plus belle que l’on ai faite. Impressionnant de se balader dans un désert de pierres laissé par un glacier en retrait, avec des vues à 360 degrés sur les glaciers, vallées en contrebas, lacs turquoises.

On passera par les parcs de Glacier puis Revelstoke avant de repasser par le parc de Kootenay, dernière étape des rocheuses pour nous. On aura un beau soleil pour parcourir le parc, on passera faire une courte marche dans une ancienne mine d’ocre, et on croisera un troupeau de chèvres de montagne et un loup.

Les rocheuses c’est fini, et après à peine 30 minutes de route vers Calgary, les montagnes laissent place aux cultures, troupeaux d’élevage et plaines à perte de vue. Le contraste est saisissant. On aura apprécié les paysages somptueux mais on aura du mal à recommander les Rocheuses aux amoureux de la nature sauvage (des touristes irrespectueux et qui se croient tout permis, du béton partout et l’impression que l’attrait de l’argent passe avant la préservation de la faune et flore dans cette région).

Passage dans le centre de Calgary, sous le soleil cette fois-ci, on profite aussi d’une vue d’ensemble sur la ville qui nous permet d’admirer le Saddle Dome (fameuse salle de spectacle en forme de selle de cheval où se tient le plus grand rodéo du monde chaque année).

Puis on part pour Edmonton et son « mall », plus grand centre commercial d’Amérique du Nord. Edmonton vit énormément du pétrole (et son pipe-line le prouve, que malheureusement on ne verra pas).

Puis dernier arrêt de notre visite de l’Ouest canadien, le parc de Elk Island, très riche en faune sauvage. C’est également une « réserve » de bisons des bois afin de permettre sa réintroduction dans d’autres régions du Canada, comme ceux que l’on a croisé à Watson Lake, tout comme les wapitis et les bisons des prairies.

L’Ouest c’est fini pour nous, maintenant ils nous reste à traverser le Canada pour continuer notre voyage à l’Est. A bientôt

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s