Pérou – Acte I

Nous quittons le Lac Titicaca et nous nous enfonçons plus loin au Pérou.

Cuzco, ville de 300 000 habitants et ancienne capitale de l’Empire Inca. La Place centrale est superbe.

Nous partons ensuite en train (enfin bus+train+bus) pour le Machu Picchu. 2h de bus pour ensuite faire 1h30 de train jusqu’au village au pied des ruines (village seulement accessible par train ou à pieds) et enfin 30min de bus pour grimper les centaines de mètres à flanc de montagnes jusqu’à l’entrée.

Une fois en haut, et au milieu des nuages, on commence la visite. D’abord 40min de marche pour grimper à un magnifique point de vue sur le Machu Picchu, par chance les nuages partiront au moment où l’on sera là-haut. Ensuite on redescend et on profite des éclaircies pour avoir de belles vues, par endroit accompagnés de lamas, qui servent aussi de tondeuses. Pour finir on traverse les ruines, plutôt bien conservées, avec de belles vues alentours.

Il faut dire que le Machu Picchu se trouve à cheval sur une montagne, entourée de falaises. C’était à l’apogée de l’Empire Inca, 15eme siècle, le centre religieux et même la capitale de l’Empire durant quelques dizaines d’années. Malheureusement on ne sait pas beaucoup de choses sur cet endroit, les espagnols ayant brûlés tout ce qui aurait pu permettre d’avoir des réponses.

Retour à Cuzco et direction la Vallée Sacrée, vallée ou les Incas cultivaient beaucoup, mais aussi où se trouve beaucoup de ruines (Pisac et Ollataytambo) attestant de leur présence dont celle de Moray qui était un laboratoire pour les cultures. On trouve aussi Maras, des bassins où les Incas et encore maintenant l’on récolte le sel.

Nouvelle étape, Nazca. Pour y arriver 12h de bus de nuit à travers les Andes.

Ici, il pleut à peine 2mm par an, alors autant vous dire qu’il fait très sec et très chaud. C’est d’ailleurs grâce à ça que lez fameuses lignes de Nazca sont si bien conservées.

Pour nous pas d’avion mais une excursion terrestre pour profiter des miradors et aussi aller voir les géoglyphes de Palpa, situés juste à côté.

Les Nazca, civilisation présente aux environs de – 1 500 an avant JC, auraient fait plus de 2 000 figures géométriques et des centaines de dessin et les Paracas, civilisation présente 1 000 ans avant les Nazca on eux fait les géoglyphes de Palpa. On ne sait pas trop pourquoi cela a été fait. Certains pensent que c’était pour communiquer avec les Dieux.

Direction la capitale, Lima, pour quelques jours, le temps de prendre nos différents avions. On fera une visite rapide du centre-ville avec ses bâtiments coloniaux et du quartier de Miraflores où se trouve les plages et de jolis parcs.

1er avion, direction L’Amazonie et Iquitos. Plus grande ville au monde (300 000 habitants) étant seulement accessible par bateau et avion et se trouvant au milieu de la jungle. La ville est le royaume des moto-taxis, le front de rivière étant la partie la plus jolie.

On part pour 4 jours d’expédition dans le parc national de Pacaya-Samiria, une zone préservée de L’Amazonie Péruvienne. On dormira en tente accompagnés par les bruits de la jungle mais aussi les moustiques. Étant en saison des pluies on ne marchera pas énormément (seulement quelques heures) car tout est inondé. Beaucoup de bateau à la recherche des oiseaux, singes et autres vie sauvage. On verra en nombre les singes, 8 espèces, dont le singe écureuil, le singe moustache, le singe hurleur ou encore le singe saki avec sa queue très touffue. Beaucoup d’oiseaux aussi, dont des aras et des toucans et énormément de martin-pêcheurs. Sans oublier les fameux dauphins roses d’Amazonie, magnifique à voir nager. On y verra aussi le plus gros arbre de la jungle, le lupuna, accompagné de fourmis énormes et pour certaines très dangereuses (pouvant te clouer au lit pour plusieurs jours), bref un lieu bien hostile.

Une magnifique expérience au plus près de la fameuse Amazonie et de toute cette vie sauvage, florissante comme jamais.

Mais il ne faut pas oublier que le braconnage est très présent avec un marché noir des animaux sauvages à Iquitos plus que florissant. D’ailleurs deux centres que l’on visitera lors d’une excursion d’une journée récupèrent les animaux victimes de trafics pour essayer de les sauver et les réinsérer dans leur milieu.

Pour finir on voguera sur le mythique fleuve Amazone le temps de quelques heures, une immensité d’eau parcourue par les barges venant extirper le pétrole du coeur de L’Amazonie ainsi que celles transportant des bois plus ou moins rare.

Direction l’Ile de Pâques maintenant. A bientôt

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s