Détour à Terre-Neuve

le

Retour au Canada, plus précisément à Terre-Neuve, province à l’est. Cette province se situe le long de « l’allée des Icebergs », au printemps le Gulf Stream (courant marin faisant le tour de l’Atlantique) qui passe par le Groenland amène avec lui les icebergs du Nord jusqu’à Terre-Neuve. C’est ainsi que chaque année de mi-mai à juillet des icebergs plus où moins gigantesques frôlent les cotes Terre-Neuviennes.

En arrivant on récupère notre voiture de location et direction la péninsule de Bonavista. Grâce à un site internet qui regroupe les icebergs observés autour de Terre-Neuve on a pu voir qu’il y en avait là-bas.

Nous voilà donc face à nos premiers icebergs, d’abord un, vaguement en forme de « U », déjà imposant et coincé dans une baie. Et le deuxième, gigantesque, non loin du phare de Bonavista. Pour échelle un bateau passera juste à côté et sera ridiculement petit. D’ailleurs cet icebergs se cassera en trois quelques heures plus tard.

PHOTOS

Le soir on continue notre chemin jusqu’à Twillingate pour y passer quelques jours. Une balade en ville et un tour des agences nous apprendra qu’il n’y a aucun iceberg, et ça durera 5 jours, c’est pourtant le meilleur endroit pour les observer paraît-il.

On fera donc des balades le long de la côte et jusqu’au phare où se trouve un « glaçon ». C’est toujours très agréable de voir la côte si découpée.

On retourne à Bonavista une journée pour voir les icebergs du bateau cette fois. Et même cassé en trois, les morceaux sont toujours impressionnants, plusieurs mètres de haut. On en profite pour admirer la côte.

Avant de retourner à Twillingate on passe à une colonie de macareux. Il y en a des centaines, l’île en est remplie et ça vole dans tous les sens. C’est extraordinaire.

De retour à Twillingate on va se balader une dernière fois au phare et surprise une baleine à bosse mange des harengs juste au bas de la falaise. L’eau étant transparente on peut voir tout son corps, sa tête et ses nageoires. Un spectacle splendide.

Dernier arrêt, St John’s. Une petite balade en centre-ville et aux alentours (quartier de The Battery, Castle Hill et Quidi Vidi) pour profiter du soleil et des lieux colorés.

Un passage à Cape Spear, le point le plus à l’est du Canada, un dernier coup d’oeil à la côte très découpée de Terre-Neuve et on rend la voiture à l’aéroport.

Retour en France après plusieurs mois de voyage et des icebergs observés, un vrai plaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s